This summer I came across an interesting article on Roland Barthes (from Chantal Thomas in Libération, June 18th 2015) that truly resonated with my philosophy of teaching:

" Roland Barthes citait volontier la belle formule de Michelet: "Enseigner ce qui n'a lieu qu'une fois"et ajoutait: "Quelle contradiction dans les termes! Enseigner n'est-ce pas toujours répéter?" Il voulut assumer cette contradiction, reprendre ce défi: enseigner sans se répéter, enseigner comme on vit, au jour le jour, dans l'incertitude, la peur ou l'émerveillement de la découverte - et transmettre, en sa fragilité, cette force de liberté."

My translation:

Roland Barthes would willingly cite Michelet's beautiful formula: "To teach what happens only once" and added: "What an intrinsic contradiction! Is not teaching always repeating?" He wanted to embrace and defy this contradiction: to teach without repeating, to teach as we live, day by day, in the unknown, in fear or in awe of what we discover- and to transmit, in its fragility, this force of freedom."


Bienvenue à mes élèves de Français 1
I am so exited to teach this class again this year.  I love to teach the two ends of the language spectrum. Nothing is more moving than seeing my beginners moving from resistance and perplexity to taking risks in using the language. When you enter in Saint Exupery (our classroom), you cross a lingustic border. In the classroom we speak only French. It is the golden rule. You need to be humble, to accept the frustrations and to have fun. I wish you all a wonderful year!

Bienvenue à mes élèves de Français 3
Français 3 est une classe particulièrement importante car vous allez vous exprimer dans les trois dimensions temporelles (present, passé et furur). Dans notre jardin de Saint Exupéry vous aller commencer à devenir de meilleurs jardiniers et votre récolte va devenir plus fructueuse.

Quand vous entrez dans la classe, vous passez une frontière linguistique. Dans Saint Exupéry on parle uniquement le français. C’est une règle d’or que nous devons tous respecter.

Je vais annoncer les devoirs en classe et poster les devoirs sur ma page de professeur. C’est donc votre responsabilité de regarder cette page surtout si vous êtes absent. Vous pouvez me contacter en laissant un message sur ma « swift » page ou par e-mail. Vous pouvez aussi me contacter par téléphone le soir jusqu’à 21 heures. Mes coordonnées sont dans le petit livre d’informations distribué aux familles.

Bienvenue à mes élèves de Français 4

Rappelez-vous de la règle d’or: quand vous entrez dans la classe, vous passez une frontière linguistique. Dans Saint Exupery on parle uniquement le français.

Quel plaisir de vous retrouver et de pouvoir enseigner à ce niveau de français! Rappelez-vous de la métaphore du jardin, c'est le moment du festin. Depuis français 1 nous semons, nous cutivons, nous arrosons, nous récoltons, maintenant c'est l'heure de manger...alors: à table!

Cette année sera riche car nous allons nous intéresser particulièrement aux femmes auteures du 20 e siècle et voir comment elles ont transformé la littérature. C'est la première fois que j'enseigne ce sujet et j'ai hâte de le découvrir avec vous.

 


Welcome to my Comparative Literature students.
We are going to start the year with the myth of the Golden Age. It first appeared in Hesiod's text The Work and Days in 7th  century BC and it is one of the fundamental myth in western civilization. You need to be haunted by the myth and to know it almost by heart since we are going to constantly refer to it during the first two quints. When I was in Paris, two years ago, I came across an amazing small book (published in 2006) by Jean-Pierre Vernant (a expert in Greek mythologie and Greek civilization) called Pandora, la premiere femme (Pandora, the first woman). This small book revolutionized my way of thinking about the myth and I am very exited to share with you his thoughts on Pandora (the first woman) and therefore on the Golden Age. Two Summers ago, I read a thought-provoking science fiction short story by Ursula Le Guin called The Ones Who Walk Away from Omelas (1973). This sharp short piece raises the question of happiness through an interesting paradox and I decided to include it in the reader. Last summer, I realized that the very last issue of Philosophie Magazine  (one of my favorite French magazine) was mainly devoted to the question of happiness (it's in the air!) and this summer France Culture Papiers  (été 2014) edited a special revue called Utopies - Ils rêvent d'un monde meilleur- Utopias (They Dream of a Better World). Utopia is still at the heart of today's world and intellectual thinking. See you all on for our first class on Friday September 11th.